Vitalité urbaine et vie de quartier

Mis à jour : 6 juin 2019

Ensemble, les places de la Riponne et du Tunnel forment l’un des plus grands espaces publics de la ville. La position centrale du périmètre en ferait un espace de rencontre privilégié. Malgré cela, les places sont difficiles à animer au quotidien. Au Tunnel on observe une gestion compliquée des fluxs piétons. Toutefois, les nombreux commerces situés au rez-de-chaussée et la qualité spatiale de la place sont reconnus et appréciés par les citoyens. A la Riponne le piéton est déconnecté des rez-de-chaussée malgré l’espace généreux qui lui est réservé.


  • Comment reconnecter les espaces publics aux bâtiments qui les bordent, en particulier au niveau des rez-de-chaussée?


  • Ceux qui veulent le calme doivent-ils se déplacer dans des quartiers résidentiels un peu plus loin?


  • Ceux qui souhaitent se réunir de nuit et dans l’espace public doivent-ils chercher de nouveaux lieux hors de la ville?


“C’est un quartier de transition, on y est de passage, c’est une population éphémère.”

- Propriétaire de café à la Place du Tunnel


“La Riponne en termes de vie nocturne c’est le nouveau quartier.” - Propriétaire de club


“L’activité sociale est rythmée par les enfants, car eux savent ce qu’ils veulent. C’est un point de départ pour penser au futur. “ - Habitant du Vallon


“La question se pose de savoir si la Place de la Riponne a un rôle à jouer pour absorber les activités bruyantes? Alors que le Tunnel est sensible, vu la proximité des habitations.”

- Policier de proximité


“Ce qui est intéressant c’est de voir que les gens précarisés ne veulent pas des propositions à priori positives, genre plus d’animation : ils ont déjà assez de nuisances.” - Habitante du quartier