Un périmètre unifié ou un espace fragmenté?

Mis à jour : 6 juin 2019

La rupture physique actuelle entre les deux places semble mettre en question l'existence d’un périmètre “Riponne-Tunnel”.


L'échelle métropolitaine de la place de la Riponne et sa multifonctionnalité sont reconnues comme des qualités importantes.


Même si elle est relativement animée à l’Est, la place du Tunnel, entrecoupée de routes, peine à affirmer sa qualité de grande place. Elle est souvent réduite au “triangle central” connecté aux façades par les deux passages piétons.


La rue du Tunnel est vivante, grâce à des rez-de-chaussée actifs avec une multitude de petits commerces très variés. Elle est empruntée par les habitués et les piétons ayant une destination précise alors que d’autres l’évitent et préfèrent la rue de l’Université où la circulation est moins dense.


La rue des Deux-Marchés est appréciée par ses habitants et les passants, mais beaucoup de Lausannois ne la connaissent pas du tout. Elle ouvre sur une sorte de cour intérieure intime et conviviale. Mais elle est aussi scindée en deux, avec d’un côté un front bâti historique et des petits commerces, de l’autre un parking et un bâtiment administratif imposant et déconnecté de la rue.


L’avenue de l’Université est bien moins utilisée par les voitures, et permet surtout l'accès au parking de la Riponne.

  • Qu’est-ce qui unit ces espaces fragmentés?


  • Riponne-Tunnel doit-il devenir un périmètre unifié spatialement et programmatiquement?


  • Doit-on au contraire affirmer la rupture entre ces deux espaces liés par trois rues?

“Les deux places auront toujours deux identités propres. Mais les liens marchent.” - Taximan


“Nous avons peur de ce mandat qui regroupe les deux places. Car le Tunnel c’est à l’échelle du quartier et la Riponne à l’échelle de Lausanne. On craint que le Tunnel soit oublié.”

- Animateur socio-culturel


“Au bout de la place du Tunnel, (en tant que piéton) on est coincés.” - Élève du Collège de La Barre 5P.