Préservation et transformation

Mis à jour : 6 juin 2019

Les deux derniers siècles de développement urbain du secteur sont parfois perçus comme une succession de décisions hâtives, isolées, parfois désespérées et mal coordonnées. Aujourd’hui, ce manque de vision d’ensemble se ressent dans les espaces publics dont la qualité est perçue comme altérée. Au vu des décisions passées, il semble d’autant plus nécessaire de se projeter dans le futur, anticiper l’évolution des modes de vie et avoir un regard global sur le développement du périmètre.



  • Est-il souhaitable de corriger les erreurs du passé à travers des interventions radicales, comme certains semblent vouloir le faire, en proposant par exemple la destruction de l’immeuble administratif Riponne 10?


  • Faut-il au contraire se contenter de remodeler l’existant pour l’adapter aux nouveaux usages, et ainsi éviter le risque d’une nouvelle erreur monumentale?


“Quelle est l’ambition du réaménagement? Il faut quelque chose de très attractif!”

- Taximan


“Arlaud et Rumine ne vont pas changer ces dix prochaines années.” - Employé des musées


“Faire de la participation c’est vraiment faire participer, faire la transition entre le blabla et le 1er coup de pioche.” - Policier de proximité


“La rue des Deux-Marchés ce n’est pas une liaison, mais c’est un petit paradis.” - Guide du mouvement des aînés