Ordre et désordre

Mis à jour : 6 juin 2019

Un grand nombre de personne s'accorde à dire que la place du Tunnel, et dans une moindre mesure la place de la Riponne, sont les derniers espaces de « chaos » dans une ville par ailleurs très ordonnée. Alors que certains regrettent ce qu’ils considèrent comme un manque d'aménagement et un certain laisser-faire, d’autres célèbrent ces lieux comme des espaces de liberté essentiels et désormais menacés.



  • L’ordre amène-t-il forcément l’ennui?


  • Le désordre amène-t-il forcément l'insécurité?


  • Existe-t-il un équilibre entre désordre créatif et aménagement public?


  • Est-il préférable de ne pas intervenir?


“On s’en fout de la forme, si il y a de l’espace, des locaux, les gens vont faire la forme eux-mêmes.” - Ancienne employée du 2.21, ancienne habitante du Vallon et de la coopérative Riponne-Tunnel


“La police ne tolère rien des commerçants qui essaient de trouver des solutions à une situation complexe.” - Propriétaire d’un restaurant


“Si c’est géré par le privé (terrasses), ça fonctionne!” - Police de proximité