Lieux de passage et espaces appropriables

Mis à jour : 11 juin 2019

La place de la Riponne paraît souvent bien vide. A midi une multitude d’individus (étudiants, employés, passants, ...) cherche un coin pour s'asseoir et manger un pique-nique. Les jours de marché, elle peut être partiellement occupée, et lors de grandes manifestations, elle prend tout son sens. Mais elle est surtout traversée au quotidien par des centaines de personnes qui n'ont pas pour habitude de s'y arrêter. La place de la Riponne est un noeud piéton et une zone de transit intermodale.


La place du Tunnel est quant à elle partiellement remplie de voitures et partiellement vide. Elle est aussi un lieu de passage et de connexion d'un vallon à l'autre. La place du Tunnel est un carrefour au croisement des quartiers environnants et la porte d'entrée vers le centre-ville.


  • A la Riponne et au Tunnel les animations ponctuelles semblent apporter une réelle plus-value en termes d’usages, par exemple en été lorsque des activités pour enfants sont proposées. Quels autres dispositifs peuvent encourager l'appropriation spontanée et temporaire?


  • Comment donner envie aux passants de s’arrêter? Comment offrir aux habitants des espaces conviviaux tout en respectant les fonctions fondamentales de ces places?


  • Comment permettre la rencontre et l’interaction entre des usagers très divers?

«On reconnaît la Place de la Riponne parce qu’elle est toujours presque toute vide.»

- Élève du Collège de La Barre 6P


“C’est une immense chance d’avoir une grande place (en parlant de la Riponne) ouverte à proximité directe du centre. Mais les fronts sont sans intérêt.” - Urbaniste retraité


"Même les pigeons ont déserté la place." - Commerçante sur la place de la Riponne


“Cette année, c’est une installation avec beaucoup d’entrées, une place très ouverte sans barrière, donc l’endroit est pris par les familles, alors qu’avant les parents laissaient juste les enfants. Ca devient une place de quartier.” - Animateur socio-culturel, à propos de Tunnel rêve de vert 2018