Interact: Dynamite

Mis à jour : 27 mai 2019

Quelle(s) vision(s) pour le secteur Riponne Tunnel ? Perspectives de projet urbain des étudiants de deuxième année de la Maîtrise en Géographie, spécialisation Urbanisme Durable et Aménagement des Territoires (UDAT) de l’Institut de géographie et durabilité de l’UNIL.


Diagnostic orienté


A l’échelle de la ville

La ville de Lausanne est caractérisée par sa topographie. Afin de créer des espaces plats (places publics), la pente est interrompue par différents plateaux de tailles variables. Les différences d’altitudes permettent de dégager les vues et de mettre en valeur des symboles architecturaux caractéristiques. Au niveau de la mobilité, la Place Riponne-Tunnel se situe entre un axe autoroutier au Nord et un axe ferroviaire au Sud. Ces axes sont reliés par la ligne du métro qui passe par la Riponne.


A l’échelle du quartier

Le quartier Centre s’articule historiquement autour de trois collines. Les différences d’altitudes créent une série de ruptures matérielles (physiques, topographique) et immatérielles (visuelles, ressenties). Les places publiques du centre-ville sont liées selon leur altitude, mais la place de la Riponne est enclavée, isolée entre plusieurs plateaux et entourée de terrasses peu exploitées. Elle semble déconnectée des lieux centraux existants et à venir.


A l’échelle du périmètre d’intervention

A l’Est de a place de la Riponne se trouve un front bâti continu et une route (rupture matérielle). Une rupture de l’ordre du sensible est située au Sud de la place, par un sentiment de discontinuité en provenant du bas du centre-ville, du au changement de densité du bâti et d’usages. A l’Ouest de la place de la Riponne et au Nord de la place du Tunnel, un mur de plusieurs mètres induit une rupture physique importante qui rend difficile le lien du secteur Riponne-Tunnel avec les autres lieux centraux. De plus, le manque d’éclairage la nuit rend ce secteur lugubre. Le secteur Riponne-Tunnel est un lieu de flux de véhicules, renforcé par la présence du parking. Il y manque une programmation forte et d’une identité claire. La Riponne se trouve à l’interface entre des services « de quartier » au Nord, des services « métropolitains » au Sud et une offre culturelle grâce au Palais de Rumine.


Principes directeurs

Dans la perspective d’une société à l’horizon 2050 sans transport individuel motorisé, nous imaginons une diminution progressive de la voiture. Nous supprimons donc une grande partie des routes secondaires et programmons la transition du parking.

Une programmation forte de la place Riponne-Tunnel, en lien avec les activités historiques et actuelles du lieu (marché et culture), en fera un nouveau lieu central, connecté aux autres lieux centraux, grâce à une porosité piétonne Est-Ouest et Nord-Sud. Une mixité d’usages liés à une économie de proximité, durable et innovante, des rez-de-chaussée activés, ainsi qu’une capacité d’accueil importante, permettraient de capter une partie des usagers qui actuellement restent au Sud du quartier Centre.

Un symbole visible permettra à la place de la Riponne de rayonner à l’échelle de la ville de Lausanne, tout en exploitant la particularité topographique de la ville et de ces différents plateaux.


Concept

Le concept fort de notre projet est d’imaginer une place « creuse » grâce à la requalification du parking en espace public couvert, par la création d’un grand puits de lumière qui amènera de la lumière naturelle. Cette expansion de l’espace public vers le bas est une idée innovante et encore peu exploitée qui ferait de la place de la Riponne un modèle d’urbanisme. L’objectif étant de donner un symbole fort à la ville de Lausanne. Un symbole qui tourné vers l’intérieur de la ville et symbolise le courant urbanistique actuel « construire la ville sur elle-même », contrairement aux symboles traditionnels qui s’étendent en hauteur (tours, clochés d’églises, etc.).


La place du Tunnel, plus organique, gardera un esprit de quartier avec des activités dédiées à la vie de quartier, dans l’optique d’être un espace ludique et de rencontre pour les habitants des secteurs de la Borde et du Vallon.

Une connexion matérielle, sous la forme d’une passerelle entre la place de la Riponne et la place du Tunnel, sera le lien visible entre ces deux espaces à vocation différente. Ce lien permettra également de mettre en valeur la Rue des Deux-Marchés, cet espace en pied d’immeubles peu exploité actuellement.


Le secteur Sud-Ouest de la place de la Riponne, porte d’entrée de la place depuis le secteur Chauderon-Bel-Air, sera réaménagé en espace à priorité piétonne afin de permettre une exploitation optimale des terrasses existantes.


Scénarios et variantes

Différentes variantes sont possibles concernant la taille, la forme et la profondeur du puits de lumières créé sur la place de la Riponne. Cependant, il est nécessaire que la surface actuellement disponible sur la place soit maintenue et que l’apport en lumière naturelle soit optimal.



Maffli Katia, Mérillat Carole, Pomodoro Marta, Sénéchaud Julien