Atelier universitaire : le secteur Riponne-Tunnel face aux changements climatiques | Groupe 2


Riponne-Tunnel : Porte d’entrée sur Lausanne


Comment adapter la ville au changement climatique et à l’évolution des températures ? Dans le cadre d’un projet de recherche-action mené avec l’Université de Lausanne, des étudiant·es de deuxième année de la Maîtrise en Géographie, spécialisation Urbanisme Durable et Aménagement des Territoires (UDAT) de l’Institut de géographie et durabilité de l’UNIL, ont été invité·es à réfléchir à l’établissement d’une trame de fraicheur à l’échelle de la ville, ainsi qu’à des aménagements urbains à l’échelle de la place du Tunnel. Présentation des propositions des différents groupes.


La ville de Lausanne est constituée de plusieurs trames vertes différentes. Un maillage large formé par les forêts, les cours d'eau structurants et les grands parcs verts, est à préserver, valoriser et renforcer. Un maillage plus fin, composé par les allées plantées et les jardins privés, fait office de lien entre les différents espaces afin de former de véritables trames vertes et des corridors écologiques. La place Riponne-Tunnel joue le rôle de porte d'entrée de la trame verte constituée par la forêt de Sauvabelin et le parc de l'Hermitage dans la ville de Lausanne. Cette place joue un rôle de relai entre les espaces forestiers et les espaces minéralisés et elle permet d'amorcer un apport de fraicheur dans le milieu urbain.


Les ilots de chaleur étant principalement situés au centre de la ville (Flon, Gare), les axes verts et les couloirs écologiques viennent rafraîchir la ville. Le végétal est donc la principale forme de lutte contre les ilots de chaleur formés par les espaces publics minéraux du centre-ville.


Les trames vertes rafraîchissantes convergent vers la ceinture Pichard et celle-ci propulse et diffuse ensuite cette fraîcheur dans toute la ville, comme une matrice de fraîcheur. La ceinture Pichard amorce cette diffusion grâce à ses nombreux espaces publics de qualité et joue le rôle d’une véritable ceinture verte en plein centre de Lausanne.


Au Nord le but est de tirer la forêt de Sauvabelin sur la place du Tunnel afin de reconstituer une petite forêt avec un sol perméable et des cheminements. Cela développe un îlot de fraîcheur important. Sur la partie sud, la forêt s'estompe pour faire le lien avec les jardins urbains, on trouve donc un mélange d’installations avec des arbres et des plantes comestibles. Le tout est agrémenté de brumisateur afin de compléter le développement d’îlot de fraîcheur. Le Sud est donc avant tout un espace public dédié à la rencontre et à la détente, le tout au frais et marquant la transition de la forêt vers la ville



Yann Duchoud, Diego Camara Gressot, Gilles Magnin